LE MEURTRE DE J.D. TIPPIT


J.D. Tippit.
J.D. Tippit.

  Rappel des faits :

  Kennedy est assassiné à 12h30.

 Quarante minutes plus tard, l'horreur se poursuit : on apprend qu'un officier de police, Jefferson Davis Tippit, vient d'être abattu dans le quartier nord d'Oak Cliff, dans la 10th Street. Oswald habitait dans ce quartier.

  En se basant sur les déclarations des témoins et les enregistrements radio, on peut arriver à reconstituer la chronologie du drame : vers 13h10, Tippit, qui, sur ordre de son coordinateur (qui lui a demandé de se tenir prêt au cas où), s'est écarté de son secteur, remonte lentement la 10th Street. Sur le trottoir de droite, il aperçoit un homme qui doit très certainement lui paraître étrange. Probablement ressemble-t-il à la description physique de Lee Harvey Oswald qui a été communiquée aux patrouilles vers 12 heures 45. Tippit arrête sa voiture au niveau de l'invdividu et baisse la fenêtre droite de sa voiture. D'après certains témoins (habitants du quartier installés sur leur terrasse), les deux hommes commencent à discuter de manière décontractée. Puis, on ne sait pas vraiment pourquoi, l'officier sort de son véhicule dans le but de le contourner et de rejoindre celui qu'il considère peut-être comme un suspect. Tippit n'a pas fait deux pas que l'individu dégaine un pistolet et l'abat de quatre balles, l'un d'entre elles manquant sa cible. Pour s'assurer de sa mort, l'assassin achève le policier d'une cinquième balle en pleine tempe. Puis il prend la fuite.

  Domingo Benavides, le plus proche témoin de la scène, utilise ensuite la radio de l'officier pour prévenir la police environ cinq minutes après l'assassinat, le temps que le meurtrier se soit bien éloigné. Les enregistrements de la police statuent l'appel de Benavides à 13 heures 16 (on en déduit donc que Tippit est abattu à 13 heures 10, et aura commencer à discuter avec son futur assassin à 13 heures 08 - 13 heures 09).

  On connaît la suite : Oswald est arrêté au Texas Theatre.

 

  Il est évident qu'Oswald, s'il a tiré sur Kennedy, n'a pas agi seul.

  Mais qu’en est-il de son implication dans le meurtre de J.D. Tippit, le policier assassiné dans le quartier d’Oswald une cinquantaine de minutes après le meurtre de JFK ? Certains défenseurs du complot nient l'implication d'Oswald dans cet assassinat, tandis que les partisans de la version officielle (ainsi que certains de la conspiration) soutiennent qu'il est indiscutable que LHO est bel et bien l'assassin de Tippit. Ces derniers citent souvent le livre With Malice de Dale Myers qui, apparemment, prouvent de manière remarquable cette théorie. Je le crois volontiers. Le problème, c'est que, sauf erreur, ce livre n'existe pas en français. Non pas que je sois allergique à la langue de Shakespeare, mais je ne pense pas être suffisamment callé en anglais pour être sûr de bien comprendre les arguments. Bref, je n'ai pas été en mesure de prendre connaissance de cet ouvrage. 

  Cette partie n'aura rien à voir avec les précédentes et suivantes du point de vue de sa structure. En effet, étant incapable d'avoir une opinion tranchée, tant certains arguments tendent à prouver qu'Oswald est bien l'assassin du policier, alors que d'autres tout aussi convaincants démontrent le contraire, je commencerai par énoncer sous forme de liste les éléments à charge contre LHO, puis, dans un deuxième temps, ceux censés la disculper.

  Le meurtre de Tippit est à mon sens plus troublant que celui de JFK, notamment en raison du fait que personne n'ait filmé la scène (la pellicule de Zapruder, elle, prouve clairement le complot). Nous sommes donc obligés de nous baser sur les déclarations de témoins qui, comme nous allons le voir, se contredisent, et sur la balistique. À partir de là, deux questions nous intéressent : qu'est-ce qui permet de conclure qu'Oswald fut bel et bien l'assassin du policier ? À l'inverse, qu'est-ce qui vient remettre en question sa culpabilité ?

  NB : la liste des éléments qui, d'après moi, tendent à prouver la non culpabilité d'Oswald est certes plus longue que celle qui démontre le contraire. Cependant, je trouve que les arguments de cette dernière sont extrêmement convaincants.

 

 

Un assassin...

  • Treize témoins du drame identifièrent Oswald comme étant l'assassin (quatre des ces témoins l'identifièrent formellement).

 

  • Lorsque Oswald fut arrêté au Texas Theatre, il avait un pistolet sur lui. Le barillet de cette arme avait été trafiqué de telle façon que, lorsque l'on faisait feu, la balle et son étui étaient éjectés de l'arme. Cette modification impliquait qu'une marque caractéristique était laissée sur l'étui par le percuteur. Or, certains étuis de balles retrouvés sur la scène du crime présentaient ces marques. Tout ceci laisse donc à penser que l'arme qui fut utilisée pour abattre Tippit était celle d'Oswald, faisait de lui un assassin certain.

 

  • Des cartouches, identiques à celles dont l'assassin s'était débarassé en les jetant aux alentours de la scène du crime, furent retrouvées dans les poches d'Oswald.

 

... ou pas.

  • Deux témoins (Aquila Clemmons et Frank Wright) contredirent totalement la version officielle : Clemmons vit deux agresseurs s'enfuirent dans des directions opposées (l'un d'entre eux ordonnant à l'autre de partir au plus vite), Wright surprit l'assassin prendre la fuite dans une voiture grise, alors qu'Oswald est censé avoir pris ses jambes à son cou. Le plus troublant, c'est que ni Clemmons ni Wright ne furent convoqués par la Commission Warren pour témoigner.

 

  • Domingo Benavides, le témoin le plus proche de la scène (il se trouvait dans sa camionnette, à moins de dix mètres de la voiture de Tippit) refusa tout d'abord d'identifier Oswald comme étant l'assassin. Ce n'est que sous la pression de la Commission Warren (qui le "harcela" en lui montrant des photographies d'Oswald sous tous les angles possibles et imaginables), qu'il admit finalement qu'Oswald pouvait être le meurtrier, mais sans aucune certitude.

 

  • (long raisonnement) Supposons ici qu'Oswald est bien l'assassin de Tippit. Rappelons qu'il est d'abord rentré chez sa logeuse Earlene Roberts après l'assassinat de Kennedy. Cette dernière affirma qu'il arriva dans son meublé à 13 heures, soit une demi-heure après le drame de Dealey Plaza. Elle estima aussi à trois / quatre minutes le temps qu'il resta dans sa chambre. Puis il sortit (vers 13 heures 03 - 13 heures 04). Roberts aperçut Oswald attendre à l'arrêt de bus. Cependant, elle cessa de le regarder, se concentrant sur les nouvelles fracassantes relayées par la télévision, et ne le vit donc pas s'éloigner dudit arrêt (vers 13 heures 05 - 13 heures 06).
      On sait que Tippit fut assassiné à 13 heures 10, et discuta auparavant avec son futur assassin pendant une à deux minutes, soit à partir de 13 heures 08. Or, la distance entre le meublé d'Oswald et le lieu du meurtre est de très exactement 1,367 kilomètres. Cela voudrait donc dire que, si Oswald est bien l'assassin de Tippit, il aurait parcouru près de 1,4 kilomètres en trois minutes. Je ne sais pas si certains d'entre vous pratiquent le jogging. Si oui, vous avez déjà dû faire des tours de piste. Essayez un jour de tout donner sur un tour. Sur la stade de ma ville, un tour fait très précisément 333 mètres ; en y allant à fond, je le fais en un peu moins d'une minute. En prenant en compte que je me fatigue et que je ne peux mettre les gaz éperdument, j'accomplis donc trois tours (un kilomètre) en environ quatre minutes. Quant à 1,4 kilomètres, la distance qu'Oswald est censé avoir parcouru, je frôle les six minutes. Autrement dit, ce qu'Oswald est censé avoir fait en trois minutes, je le fais en six minutes ! Je ne pensais pas être aussi lent !
      Mais allons encore plus loin : admettons qu'Oswald avait des réacteurs aux pieds. Un autre problème se pose : il ne se fit remarquer par aucun résident ou passant. Or, si vous êtes installé sur votre terrasse et que vous voyez une fusée passer devant vous, vous ne pourrez que vous en souvenir. Mais non ! Personne n'a rien vu. Peut-être a-t-il marché ? Ce serait un énorme coup au moral que vous me porteriez là si vous pensiez cela : Oswald ferait donc 1,4 kilomètres en trois minutes et en marchant (aucun chauffeur de taxi ou de bus n'ayant pris Oswald), distance que je fais en six minutes en courant à perdre haleine ! Deux solutions s'offrent à nous : où je transporte une enclume avec moi, ou Oswald n'a tout simplement pas pu être sur les lieux du crime. 

 

  • On peut légitimement douter du fait que Tippit ait reconnu Oswald (rappelons que, comme tous les autres patrouilleurs, Tippit s'était fait transmettre une quinzaine de minutes après l'assassinat de JFK la description physique d'Oswald) : en effet, lorsqu'il sortit de son véhicule, il ne mit pas la main sur son arme de service, prêt à dégainer suivant la réaction de son interlocuteur ; il ne signala pas non plus par radio qu'il allait interpeller quelqu'un, ni ne demanda du renfort (procédure qu'il aurait dû bien évidemment appliquer s'il avait reconnu, ou pensé reconnaître Oswald). Dès lors, on peut se demander si l'assassin était bien Oswald.

 

  • Sur les ordres du sergent Hill, l'officier de police J.M. Poe, l'un des premiers arrivés sur les lieux du crime, marqua distinctement les quatre étuis de balles retrouvés (en y inscrivant ses initiales), de manière à ne pas les confondre avec d'autres. Or, les étuis de balles présentés par la Commission Warren ne présentaient pas la moindre marque. Les pièces à conviction ont-elles donc été échangées ? Si oui, dans quel but ? Peut-être pour prouver que les balles provenaient bien du pistolet d'Oswald (simple hypothèse de ma part).

 

  • L'assassin de Tippit se débarassa dans sa fuite de son blouson. Ce blouson était de taille M. Or, Oswald prenait du S. De plus, une marque sur le vêtement attestait de son lavage dans une blanchisserie. Pourtant, les Oswald n'avaient jamais eu recours à une quelconque blanchisserie ou teinturerie : Marina Oswald (femme de Lee Harvey), c'est elle-même qui le dit, lavait tout à la main.

 

  Que pouvons-nous retenir de cela ? Sommes-nous plus avancés ? Personnellement, je ne le suis pas. Car, pour moi, aucun argument ne vaut mieux que les témoignages dans cette affaire. Treize témoins qui reconnurent Oswald plus ou moins formellement, c'est énorme (un sosie ? Je n'y crois pas vraiment). Et la balistique vient à mon sens prouver l'implication d'Oswald, à moins que les vrais assassins  en partant du postulat qu'Oswald est innocent – aient trafiqué leur(s) pistolet(s) exactement comme celui de ce dernier (percuteur qui laisse une marque sur l'étui de la balle) de manière à faire croire à sa culpabilité, chose dont on peut légitimement douter, car on voit mal comment les conspirateurs auraient pu savoir que le revolver d'Oswald présentait cette particularité.

  Mais en même temps, on peut se dire que Clemmons et Wright n'ont pas halluciné ! Et pourquoi, "comme par hasard", ces deux témoins, les seuls qui contredisent la version officielle, ne furent-ils pas convoqués par la Commission Warren ? De plus, je continue de penser qu'il tient du miracle qu'Oswald ait pu parcourir 1,367 kilomètres en trois minutes. Tout ceci ajouté aux initiales de J.M. Poe qui disparaissent mystérieusement... ma perplexité atteint son paroxysme.

J'apprécie énormément vos commentaires. Cependant, dans un simple souci d'organisation du site, si vous souhaitez donner votre avis sur le site en général, préférez le Livre d'or ou contactez-moi.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 25
  • #1

    Tommy Paré (mardi, 04 octobre 2011 02:48)

    Pour ma part, Lee Harvey Oswald est bel et bien le meurtrier de J.D. Tippit.

  • #2

    eric (samedi, 03 décembre 2011 18:11)

    je pense pas , dailleur que faisait tippit la , il n avais rien a y faire, tipit pour moi est celui qui a tiré sur jfk, il c est fait abattre justement pour ca, des temoins ont vu 2 hommes s enfuir.

  • #3

    jm30 (samedi, 10 décembre 2011 17:14)

    ce qui est interessant c'est l'etrange activité de tipit juste avant sa mort!

  • #4

    Mano-B (samedi, 14 janvier 2012 23:00)

    Jefferson davis tippit son vrai nom il me semble et tippit est tuer kennedy s'est faisable aussi

  • #5

    Agent Orange (mercredi, 15 août 2012 19:35)

    Earlene Roberts peut s'être trompé dans l'heure. Elle peut aussi avoir menti délibérément. Treize témoins ont reconnu Oswald, trois non. Le reste compte peu par rapport à ça.

  • #6

    Agent Orange (mercredi, 15 août 2012 22:59)

    Néanmoins, pour alimenter la théorie du complot, voici un extrait de la page consacré à Tippit sur Wikipédia : "En 1990, peu avant la sortie du film JFK, un Américain de 29 ans avait affirmé que son père, Roscoe White (mort en 1971), un policier de Dallas, avait fait partie d'un commando de trois agents de la CIA qui avaient assassiné Kennedy. Il lui aurait révélé ces faits sur son lit de mort. Lee Harvey Oswald aurait fait partie du complot, mais n'aurait pas tiré et aurait servi de bouc émissaire. White aurait également abattu J. D. Tippit."

  • #7

    paulo (jeudi, 20 juin 2013 19:38)

    " Le barillet de cette arme avait été trafiqué de telle façon que, lorsque l'on faisait feu, la balle et son étui étaient éjectés de l'arme. Cette modification impliquait qu'une marque caractéristique était laissée sur l'étui par le percuteur. Or, certains étuis de balles retrouvés sur la scène du crime présentaient ces marques..."
    Qu'est ce que c'est que cette histoire de fou de barillet trafiqué ? Qui ferait que lorsque l'on tire, l'étui serait éjecté ? Un revolver n'est pas un pistolet automatique que diable!
    Il n'y a d'ailleurs pas eu d'éjection automatique, puisque l'assassin a enlevé les étuis au cours de sa fuite et les a jeté à quelques dizaines de mètres du lieu du crime...
    M. le responsable du forum, pouvez vous vérifier SVP.
    Cordialement.

  • #8

    issam (dimanche, 28 juillet 2013 14:48)

    je pense que ses lee harvey oswald qui a tirer sur j.d tippit

  • #9

    issam (dimanche, 28 juillet 2013 14:54)

    et sur kennedy car la police on trouver les emprinte sur l'arme en plus il etais dans l'immeuble dealy plaza en moment ou le president c'est fais tirer dessue sa prouve qui l'est coupable d'avoir tirer sur le president kennedy

  • #10

    fox (vendredi, 22 novembre 2013 19:50)

    vous avez déjà chasser le canard en hiver...oswald" je suis qu'un bouc émissaire " ..si c’était moi qui était enquêteur..je réunirais les 100 meilleurs tireurs d’élites pour savoir qui était à dallas ce jour là ..

  • #11

    M (samedi, 23 novembre 2013 17:45)

    La thése que, Hill ait tué JFK et que Oswald l'ayant vu avec un de ses amis soit allé chercher son pistolet chez lui et qu il commenca son chemin rejoindre son collegue a pieds puis qu ils fuent ramasser par ce dernier afin d'aller se venger en tuant le criminelle de JFK, est elle possible?

  • #12

    M (samedi, 23 novembre 2013 17:46)

    Réponse attendu svp

  • #13

    M (samedi, 23 novembre 2013 19:50)

    Pas Hill mais tippit*

  • #14

    redtorso (dimanche, 01 décembre 2013 20:12)

    Lee Harvey Oswald était déjà à l'intérieur du cinéma quand J.D.Tippit a été abattu ( témoignage de Butch Burroughs ( le vendeur de popcorn du Texas Theatre ) .....Abattre un policier après avoir abattu le Président n'a aucun sens ....Vous faites allusion au pavé de Dale Myers, un gentil garçon "sponsorisé " par le Dallas Police Department très habile de sélectionner ou ignorer les preuves génantes comme la rencontre de Tippit avec J.Andrews l'agent d'assurance quelques minutes avant sa rencontre avec l'assassin...à lire le phénoménal " Into the nightmare ..." de McBride !!!!

  • #15

    Richard (mardi, 10 décembre 2013 01:18)

    5 balles pour tuer Tippit !! dont une à coté !! pratiquement à bout portant!!
    Pas très bon tireur LHO, un ti coup de fatigue peut être......
    Il est meilleur sur 130 metres avec une cible en mouvement.
    Qui peut croire à de pareil conneries!

  • #16

    DAVIDOF (samedi, 22 février 2014 02:38)

    Les assassinats de JFK ainsi que LHO et TIPPIT ont été planifiés réfléchis et exécutés ces trois hommes ne pensaient pas finir ainsi mais leur destin fut semblable

  • #17

    frenchCop (jeudi, 27 mars 2014 22:04)

    bonsoir Messieurs - Pourquoi descendre de sa voiture de service en période de crise et en toute confiance ? --- Pour aller au contact une vieille connaissance et la saluer chaleureusement voyons !
    - Vous allez annoncer à la radio; pendant que tout VOTRE service est en effervescence (au risque de vous faire griller par votre boss!) que vous mettez pied à terre pour parler de votre dernier partie de pêche à un ami Vous? Bravo !
    Pourquoi abattre un flic hors de son véhicule plutôt que sans difficulté dans l'habitacle ? --- Parce que votre abruti de collègue vous a formellement reconnu; que vous l'implorez de passer son chemin sur le champ et de vous oublier... mais qu'il ne veut rien comprendre en insistant lourdement !---
    Pourquoi utiliser de cinq cartouches ? --- Parce que son gabarit et sa condition physique l'impose sûrement !---
    Pourquoi l'avoir raté une fois pourtant ?--- Parce qu'il a malgré tout encaissé les impacts et essayé de s'y soustraire !---
    Pourquoi l'achever une balle dans la tête à bout touchant ?--- Manière RADICALE pour rester incognito pour la postérité !---
    A votre matière grise pour me donner votre avis sur ce raisonnement; merci

  • #18

    frencCop (jeudi, 27 mars 2014 22:35)

    Ma conclusion : Seul un flic ripoux, un mercenaire sans scrupules ou une barbouze sans états d'âme à pu, après réflexion, appuyer sur la détente face à un simple fonctionnaire: au mauvais endroit au mauvais moment. Reprenez - moi messieurs si je me trompe mais...Mister WHITE n'était-il pas un concentré des trois ???

  • #19

    Richard (jeudi, 03 avril 2014 14:59)

    5 balles pour tuer Tippit !! dont une à coté !! pratiquement à bout portant!!
    Pas très bon tireur LHO, un ti coup de fatigue peut être......
    Il est meilleur sur 130 metres avec une cible en mouvement.
    Qui peut croire à de pareil conneries!

  • #20

    Richard (dimanche, 06 avril 2014 03:26)

    "•Lorsque Oswald fut arrêté au Texas Theatre, il avait un pistolet sur lui. Le barillet de cette arme avait été trafiqué de telle façon que, lorsque l'on faisait feu" Oups!! un pistolet a barillet??
    Le meurtrier de Tippit a utilisé un 38 automatique et Oswald lors de son arrestation avait un revolver

  • #21

    Richard (jeudi, 06 novembre 2014 12:16)

    Il est mort en service présumé commandé, il a été enterré avec les honneurs militaires, il a ou il va avoir son nom sur la plaque de marbre qui, au troisième étage désormais historique de la mairie de Dallas, commémore les membres de la police municipale victimes du devoir. Cela n’empêche pas de se demander pourquoi, contrairement à la règle, il était seul dans sa voiture de police. Ni comment il a reconnu Oswald qui, ayant changé de veste, n’était plus conforme au signalement diffusé par la radio. Ni s’il est exact que Tippit, membre du Vice and Narcotic Squad, était un individu assez trouble, privé d’avancement depuis dix ans par mesure disciplinaire, mais ami de longue date de Jack Ruby.

  • #22

    CHRISTIAN (samedi, 21 mars 2015 18:06)

    Déjà l'affaire JFK est très compliqué, mais en plus avec ce meurtre on atteint les sommets, la seule réponse est dans la personnalité d'OSWALD, ce type à été complètement manipulé, pour tuer il faut un mobile, sinon on est fou à lier, il est assez clair que Oswald n'a rien a voir à ce meurtre, cherchez pourquoi alors qu'il avait 14 $ en poche, il est entré sans payer au cinéma, là est la vraie question ????? pas moins de 10 voitures de polices étaient devant ce cinéma, INCROYABLE tout de même !!!!

  • #23

    René Bobet (jeudi, 14 mai 2015 23:47)

    Lee Harvey Oswald est seul coupable. C'est lui qui a tué Tippit et c'est lui qui a tué Kennedy. Voilà, le tout résumé clairement en une ligne. ! Tout l reste n'est que pure supposition.

    Question, Harvey fait 1m80 et il prend du S comme veste…. c'est du n'importe quoi, il avait quoi comme chaussette aux pieds ? des 30 :-)

  • #24

    Richard (jeudi, 11 juin 2015 16:29)

    Voila ... l’enquête est terminée, René a prononcé le verdict. Bonne fin de lecture de ce site. Merci a tous d'avoir affabuler ! (comme moi même).
    Je vais mener une enquête sur les armes chimique de " saddam hussein" en espérant que René nous éclair sur leur disparition :)

  • #25

    hardy (samedi, 07 janvier 2017 21:41)

    rosco whitte , mercenaire dans la c.i.a. ,( assassin de " ché " )en bolivie , était à deleay-plazza le 22 novembre et fut conduit par j.ruby jusqu'à tipitt , pour le tuer !
    whitte était le sosie d'oswald , d'où les faux témoignages des passants !