I... COMME ICARE (1979)


Affiche du film I... Comme Icare.
Affiche du film I... Comme Icare.

Synopsis :

  "Un an après l'assassinat du président Jarry, la Haute Cour, composée des plus Hauts Magistrats, rend son verdict : elle conclut que l'assassin était seul et que c'était l'œuvre d'un déséquilibré.

  Mais le procureur Henri Volney s'insurge contre cette décision et refuse catégoriquement de signer le rapport d'enquête.

  Il décide de reprendre l'enquête depuis le début. Minutieusement, entouré de ses collaborateurs, il reprend toute l'affaire avec pour seul indice, au départ, un morceau de film tourné par une télévision." 

Fiche technique :

Réalisateur : Henri Verneuil.

Scénario : Henri Verneuil et Didier Decoin, inspiré de l'enquête du procureur général de La Nouvelle-Orléans Jim Garrison.

Production : AMLF, V Films, Antenne 2.

Musique : Ennio Morricone.

Durée : 120 minutes.

Date de sortie : 19 décembre 1979.

 

 

Casting :

Yves Montand : Henri Volney.

Didier Sauvegrain : Karl-Eric Daslow.

Pierre Vernier : Charly Feruda.

Jacques Sereys : Richard Mallory.

Michel Etcheverry : Frédéric Heiniger, président de la Haute Cour.

Gabriel Cattand : Le président Jarry.

 

  I... Comme Icare pourrait être considéré comme le premier JFK. Sorti douze ans avant le film d'Oliver Stone, il se base fortement sur l'enquête de Jim Garrison. Sauf que, contrairement à JFK, qui, lui, se veut réaliste et reprend fidèlement l'investigation du procureur de La Nouvelle-Orléans, I... Comme Icare est avant tout une fiction. Ainsi, les personnages (et même le pays où se déroule l'histoire !) sont fictifs. Mais de nombreux éléments sont liés à l'assassinat de Kennedy et reprennent la thèse de Garrison :

Le procureur Henri Volney (Yves Montand).
Le procureur Henri Volney (Yves Montand).

- le nom du tueur présumé (qui est en fait innocent) est Daslow, un anagramme d'Oswald.

- le jour de l'assassinat est un 22 (mai). Kennedy fut également assassiné un 22 (novembre).

- la commission officielle chargée de l'enquête est corrompue.

- une photo présentant Daslow tenant l'arme du crime est truquée.

- les trois balles sont retrouvées pratiquement alignées.

- la participation des services secrets.

- l'homme qui mène l'enquête est un procureur (comme Garrison).

 

.


J'apprécie énormément vos commentaires. Cependant, dans un simple souci d'organisation du site, si vous souhaitez donner votre avis sur le site en général, préférez le Livre d'or ou contactez-moi.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    aideauxrefugiestibetains@gmail.com (lundi, 16 janvier 2017 00:13)

    Excellent film mêlant fiction et réalité. Montant talentueux dans ce rôle grave . On est scotché.